4634-01-ps.jpg
 
 
 

Paul Cournoyer “fait partie des parutions marquantes de l’année en matière de chanson francophone hors Québec. Pour son audace musicale, son efficacité mélodique et sa singularité créatrice...” (JE Sheehy - Francopresse). Un mélange de indie rock aux touches de folk qui entraine l’intérêt de la critique tout comme celui du public. Sont premier album, Le détroit, crée de l’intérêt un peu partout au Canada.

Originaire d’Alberta, l’auteur-compositeur-interprète et contrebassiste Paul Cournoyer débarque, comme une belle surprise, avec un premier album dont le plaisir d’écoute, comme le dit l’adage, croît avec l’usage!

Si l’on n'avait jusqu’à maintenant qu’un EP homonyme paru en 2014 à se mettre sous la dent, on avait bien hâte d’entendre quelque chose de plus consistant, histoire de se faire une tête sur un musicien de qui l’on dit beaucoup de bien. C’est chose faite avec Le détroit, sur lequel on peut entendre 10 chansons aux influences qui se situent en plein milieu d’un triangle dont les points seraient constitués de Marc Déry, principalement pour la voix, de Dumas pour les ambiances sonores planantes et d’Alexandre Désilet pour l’ensemble de l’œuvre. En matière d’inspiration, on a vu pire!

Le résultat? Un album qui gagne à être écouté plusieurs fois, parce qu’il y a de belles subtilités musicales pop, parce qu’il y a une belle sensibilité dans le texte et, surtout, parce qu’il y a là comme le début de quelque chose, un je ne sais quoi qui nous porte à penser que Cournoyer pourrait s’installer dans notre paysage musical pour quelques années.

Une bien belle surprise!

-Francois Lemay (Ici musique)

 

Gérance:

Matthieu Damer

m@damer.ca

780-278-4772